DEUTSCH | FRANÇAIS
  CONTACT

Médicaments

Médicaments: à quoi servent-ils?

Dès la greffe, on administre des médicaments immunosuppresseurs pour éviter le rejet du foie greffé. En effet, au début, le corps de votre enfant ne veut pas «reconnaître, accepter» cet organe, qui n'est pas de lui, et il le rejette. Le corps produit et envoie des cellules et des produits pour endommager le greffon. Il se produit le même phénomène lorsque le corps combat une maladie ou une infection. Dans le cas de la greffe cependant, on doit éviter à tout prix ce rejet.

On doit donc donner des médicaments pour empêcher ces cellules destructrices de fonctionner. L'ennui, c'est que votre enfant devient alors plus sujet aux infections. Vous comprenez qu'il faut trouver un équilibre entre les médicaments à donner contre le rejet et les risques d'infections. Heureusement, après un an, le corps finit par «reconnaître» le foie comme étant «le sien» et on peut alors diminuer les médicaments.

Immunosuppresseurs

En général on donne deux ou trois des médicaments suivants:

  • Tacrolimus (=Prograf®, FK506)
  • Mycophenolat mofetil (=Cellcept®)
  • Ciclosporin (=Neoral®) C'est le même médicament. II existe en sirop pour les enfants et a malheureusement un goût amer. II faut le «camoufler» dans quel que chose de plus doux.
  • Azathioprin (=Imurek®)
  • Cortisone sous forme de Prednisone

Um ein optimales Gleichgewicht zwischen zuviel oder zuwenig Medikament zu finden, müssen für das Prograf, Cellcept und Neoral regelmässig die Dosis im Blut (Blutspiegel) bestimmt werden.

Antibiotika

Es muss entsprechend dem Krankheitsverlauf und möglichen Komplikationen Antibiotika eingesetzt werden, damit die Vermehrung von Bakterien gehemmt werden kann.

Blutdrucksenkende Medikamente

Im allgemeinen wird der arterielle Blutdruck Ihres Kindes wegen der Immunsuppressoren zu hoch. Man muss also mit Medikamenten den arteriellen Blutdruck senken.

Blutverdünnungsmittel

Während einer gewissen Zeit muss das Blut leicht verdünnt werden, um eine Thrombose in den Gefässen ,die genäht wurden, zu vermeiden.

Wasserlösende Mittel

Wegen der Immunsuppressoren haben die Nieren Mühe, Urin zu bilden. Es müssen darum Medikamente verabreicht werden, welche die Menge des Urins erhöhen.


Alle diese obengenannte Medikamente werden Ihnen nach und nach erklärt.




evlk NOUVELLES

Rencontre EVLK à Glasi Hergiswil

Avec le plus beau des temps printanier et des températures presque estivales, une quarantaine de parents, grands-parents et enfants se sont retrouvés au Glasi Hergiswil le 21 avril. Après un apéritif près du lac nous avons fait un petit tour à la Glasi en groupe. Nous pouvions visiter le musée, nous plonger dans le labyrinthe de verre et même souffler une boule de verre. Un excellent programme qui a également plu aux enfants!

Ensuite, les 3 groupes se sont retrouvés pour un pique-nique sympathique sur le terrain de jeu de la Glasi. Nous avons eu beaucoup de temps pour apprendre à nous connaître, échanger et retrouver de vieilles connaissances. C'était aussi bien qu'Anne soit là. Elle a eu une transplantation du foie il y a 17 ans, et elle est maintenant maman de deux enfants en bonne santé. De tels exemples nous encouragent pour l’avenir de nos propres enfants malades du foie et transplantés!

Nous espérons vous voir bientôt à la prochaine réunion en septembre à Winterthur!

Clarté et sécurité pour le don d’organes

Initiative populaire « Sauver des vies en favorisant le don d’organes »

De quoi s’agit-il ?

Avec la solution du consentement présumé, l’ensemble des citoyennes et citoyens sont tenus de se forger une opinion quant au don d’organes. Toute personne opposée au don d’organes doit consigner sa volonté dans un registre. Sinon, on part du principe du consentement. Cela apporte des avantages dans tous les cas.

www.swisstransplant.org

 

Rencontre annuelle à Chiètres

Le soleil était de la partie en cette belle journée automnale où nous avons trinqué à l'occasion des 30 ans d'EVLK. Il y a eu de nombreuses rencontres passionnantes, de belles discussions animées et de joyeuses retrouvailles après de nombreuses années sans contact. Les enfants ont eu beaucoup d'intérêt à rencontrer d'autres enfants transplantés. C'était très touchant de les voir jouer et communiquer ensemble tout en découvrant le Papillorama.
Les maladies de nos enfants présentent de nombreux défis dans la vie quotidienne et c'est pourquoi il était très agréable d'échanger nos expériences dans un cadre détendu.De plus, les deux femmes transplantées qui ont amené leurs enfants avec elles nous ont tout particulièrement motivés. C'est un merveilleux exemple de voir comment Maya et Anne ont fondé leur famille malgré la maladie et la transplantation.
Nous souhaitons à nos enfants tout le meilleur pour leur avenir et qu'ils puissent suivre le même chemin.